Ashta Chamma


Année2008
LangueTelugu
GenreComédie
RéalisateurMohana Krishna Indraganti
Dir. PhotoP.G. Vinda
ScénaristeMohana Krishna Indraganti
ActeursSwathi, Nani, Srinivas Avasarala, Bhargavi, Tanikella Bharani, Hema , Vasu Inturi , Ragini
Dir. MusicalKalyani Malik
ParolierSirivennela Sitaramasastri
ChanteursSreeram Chandra, Manasa Veena, Srikrishna, Suchma
ChorégrapheTara
ProducteurRam Mohan P.
Durée126 mn

Bande originale

Nammalo Ledo
Hello Antoo
Aadinchi Astha Chamma
Tidathara Kodathara
Astha Chamma Theme

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Kendra - le 13 avril 2009

Note :
(7.5/10)

Article lu 1513 fois

Galerie

Lavanya vit seule avec sa tante depuis la mort de ses parents. Cette dernière n’a qu’une obsession, accomplir le voeu de sa défunte soeur de voir sa fille épouser un riche NRI. Malheureusement Lavanya est également obsédée par quelque chose, ou plutôt quelqu’un ! Comme toutes les filles d’Andhra Pradesh, de 7 à 77 ans, elle est folle amoureuse… de Mahesh Babu ! Le jour où il la trahit (…) en épousant Namrata, Lavanya prend une grande décision, elle épousera elle aussi quelqu’un d’autre, à la seule condition qu’il se prénomme Mahesh. C’est le début d’une chasse au Mahesh pour la tante, épaulée par le voisin et ami d’enfance de Lavanya, Anand, qui ferait tout pour ne plus entendre le CD de Pokiri à longueur de journée… Un soir dans un bar, il fait la rencontre d’un jeune homme bien sous tous rapports, qui a en plus le bon goût de se prénommer Mahesh…

Attention, sympathique comédie romantique en vue ! Ce qui m’a donné l’envie de voir ce petit film était l’idée de départ : une fan excessive de Mahesh Babu n’acceptant le mariage qu’avec un Mahesh, mais également l’inspiration de Mohanakrishna Indraganti, qui a fait de son scénario une adaptation de l’une des pièces les plus connues d’Oscar Wilde, De l’Importance d’être Constant, tout en apportant à l’histoire une saveur telugue particulière. Le réalisateur revendique d’ailleurs tout à fait son inspiration dans une jolie dédicace To Oscar, for "Wilde" inspiration.
Le noyau de cette comédie c’est en effet l’importance accordée au prénom Mahesh. Le spectateur rigole beaucoup, grâce à une écriture vivante, et même si malheureusement le sous-titrage partiel (comme tout sous-titrage) fait rater un nombre incalculable de jeux de mots et autres calambours, la qualité de l’écriture est palpable.
C’est une comédie romantique, sans tomber dans le vulgaire ou le pathétique à la No Entry ou autres pitreries vaudevillesques. On suit ces quatre jeunes normaux mais charmants (pas de bombe évadée d’une clinique de chirurgie esthétique, pas d’apollon au corps huilé ou au six-pack agressif) dans leurs aventures pour trouver l’amour et surtout tenter de le garder !
La seconde partie peine un peu plus à trouver son rythme, il y a un peu trop de révélations fracassantes à la chaîne, surtout dans le dernier quart d’heure pendant lequel on pourrait avoir peur de devoir détester ce film qui avait pourtant si bien commencé. C’est là que l’on sent un léger manque de maîtrise du réalisateur, bien vite pardonné au vu de l’ensemble du produit proposé, une bonne comédie bien menée.

Un petit mot sur la musique, très agréable, qui ne restera pas forcément dans les annales mais appréciable sur le moment, aucune envie de jouer de la télécommande. Les clips sont pour la plupart jolis et soignés, à l’exception du premier avec une ambiance bar/boîte totalement ratée (pourtant la chanson est sympathique).

Le casting est forcément pour beaucoup dans l’appréciation du film, pourtant il n’y a pas de grosses stars à l’affiche d’Ashta Chamma. Swathi (Lavanya) a fait quelques films telugus mais surtout des séries (notamment Colours, d’où son surnom) et vous l’avez peut-être remarquée dans l’un des succès tamoul de l’année 2008, Subramaniapuram. Nani (Mahesh) fait ses débuts en tant qu’acteur, personne ne pourrait deviner que c’est en fait un animateur radio tant il est à l’aise devant la caméra. Il est vraiment bon, assez détaché pour se moquer de son image, assez charmant pour que l’on y croie. La jeune actrice Bhargavi était assez populaire déjà avant le film, grâce à son rôle dans un feuilleton télévisé ; malheureusement, elle a été assassinée en décembre. Enfin Srinivas, débutant aussi, étudiant et vivant à New York, a été selectionné grâce au casting sur internet organisé par le site de référence sur le cinéma telugu Idlebrain. Il montre un réel talent pour la comédie ici, n’hésitant pas à jouer même de son air dégingandé. Sans être le personnage principal, c’est grâce à lui que l’histoire avance et beaucoup de scènes reposent sur lui.

Le film est un superhit en Andhra Pradesh, il est resté plus de 100 jours à l’affiche et a rapporté une jolie somme aux producteurs puisqu’il n’a coûté qu’ 1,5 crore… Joli parcours pour un petit film sans têtes d’affiche (à part peut-être Mahesh Babu, de bien loin) qui fait rire le spectateur de bon coeur et lui accroche un sourire pour le reste de la journée.

Commentaires
2 commentaires