Ek Rishtaa-The Bond Of Love (review)

Traduction : Une relation - Le lien de l'amour

Année2001
LangueHindi
GenreMélodrame / Romance
RéalisateurSuneel Darshan
Dir. PhotoSameer Reddy
ScénaristeRobin Bhatt
ActeursAmitabh Bachchan, Akshay Kumar, Rakhee Gulzar, Karisma Kapoor, Juhi Chawla, Suniel Shetty, Alok Nath, Mohnish Behl
Dir. MusicalNadeem-Shravan
ParolierSameer
ChanteursMohammad Aziz, Kumar Sanu, Anuradha Paudwal, Sarika Kapoor, Milind Chitragupth, Udit Narayan
ChorégraphesRaju Khan, Saroj Khan
ProducteurSuneel Darshan
Durée173 mn

Bande originale

Aur Kya Zindagani Hai
Dil Deewana Dhoondta Hai
Dil Lagaane Ki Sazaa
Ek Dil Hai
Ek Raja Hai Ek Rani Hai
Hum Khush Hue
Mohabbat Ne Mohabbat Ko
Mulaqaat
Dil Lagaane Ki Sazaa (Instrumental)

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Dahlia - le 21 septembre 2003

Note :
(3.5/10)

Article lu 1994 fois

Ce « lien d’amour », comme le souligne le titre anglais, semblait bien prometteur. Un père et son fils qui se séparent en temps de joie pour se retrouver en temps de peine.
C’est donc avec curiosité que je découvrais l’univers traditionnel d’un homme d’affaires prospère, heureux père d’un fils et de trois filles (on se demande bien pourquoi tant de filles, d’ailleurs), qui, de sa voix de stentor de dieu du foyer, va finir par jeter son fils hors de la maison. Comme si cela ne suffisait pas, l’histoire est aggravée par les problèmes maritaux du fils. Sa femme lui fait des scènes assez incompréhensibles au-delà du fait qu’il s’agit de Karishma Kapoor et qu’elle se doit d’avoir son temps d’écran pour brailler.
La condition des femmes semble d’ailleurs avoir peu évolué depuis un film comme Teri Kasam !!! Et la façon dont les ouvriers de l’usine du papa sont dépeints vers la fin nous renvoie à une époque que j’aurais cru révolue ! Sidérant ! On a peine à se croire dans le nouveau millénaire (Il est vrai que j’ai vu bien peu de films Bollywood et qu’il n’y a peut-être rien là d’étonnant. Je constate qu’une partie de l’industrie cinématographique tient à mousser des valeurs très traditionnelles) !
Cerise sur le gâteau, les chansons, fort nombreuses, sont inintéressantes, certaines de la partie « amoureuse » survenant d’ailleurs comme un cheveu sur la soupe. Et que dire de la chanson thème au « Hum khush hue » si peu euphonique !
Bref, si vous voulez un clivage profond père-fils sur fond très traditionnel, où les femmes sont davantage vues sans être mieux vues, je vous conseille plutôt Kabhi Khushi Kabhie Gham (Si Amitabh Bachchan a pleuré en lisant le scénario de Ek Rishtaa, je n’ose penser à ce qu’a donné la lecture de « K3G ») !

Commentaires
1 commentaire