Milenge Milenge

Traduction : Nous nous reverrons

Bande originale

Milenge Milenge
Kuch To Bakee Hai
Ishq Ki Galee
Tum Chain Ho
Yeh Hare Kaanch Ki Choodiyan
Kuch To Bakee Hai (Bright Mix)
Ishq Ki Galee (Dance Mix)
Kuch To Bakee Hai (Dark Mix)
Tum Chain Ho (Unplugged)

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Soniya - le 23 novembre 2010

Note :
(3.5/10)

Article lu 1984 fois

Ce film vient d’un temps où la cuisse de Kareena Kapoor était potelée et où Facebook n’existait pas. La préhistoire ? Non, 2004, année de production du film, mis au placard depuis, à cause de la rupture du couple star Kareena/Shahid (pas disposés à faire le doublage du film ENSEMBLE) et d’obscures raisons financières.

JPEG - 45.7 ko
Pas si évident de bosser avec son ex !

Milenge Milenge méritait-il cette sortie tardive ? Eh bien disons que les nostalgiques d’un Shahid poupin et d’une Kareena moins femme fatale y trouveront un intérêt ethnographique, les autres pourront passer leur chemin.

JPEG - 58.8 ko
Le bon look… en 2004

Comme souvent, le scénario est un plat réchauffé de films hollywoodiens : une bonne grosse louche de Un Amour à New York, un cuillère d’Only You et quelques pincées de Coup de Foudre et Conséquences : voilà ce qu’on peut retrouver de "déjà-vu" dans la recette de Milenge Milenge.

JPEG - 29.8 ko
Priya motivée pour trouver l’homme de sa vie

La souriante Priya (Kareena Kapoor) tient un journal intime, n’a d’autre but dans la vie que de trouver l’homme de sa vie, et de finir femme au foyer. Elle déteste qu’on fume, elle déteste qu’on boive, et elle déteste qu’on mente, parce que… c’est pas bien. Une voyante (Kirron Kher, impeccable en deux scènes) lui prédit la date exacte de sa rencontre avec son futur mari (pratique ça), et effectivement, le jour dit, Kareena rencontre Immy, honnête-ne-boit-pas-ni-ne-fume. Sauf qu’Immy (Shahid Kapoor) est exactement le contraire de ce qu’il prétend être, et qu’il séduit Kareena après lui avoir piqué son journal intime. Manque de bol, nos deux héros se retrouvent sincèrement amoureux, mais lorsque Priya découvre la supercherie, elle décide de tester la destinée et disparaît en laissant quelques indices… pour voir si la destinée lui ramènera vraiment Immy.

JPEG - 35.3 ko
Rien de tel qu’une guitare et la plage pour pécho

Le début du film est tellement conservateur et moralisateur que c’en est presque ridicule. Il nous donne cependant l’occasion de voir Bangkok, des adolescents indiens caricaturaux, et surtout Shahid travesti (en une fille plutôt mignonne).

La seconde partie (après trois bons quarts d’heure, accrochez-vous si vous tentez l’aventure) a plus de rythme, collant aux deux héros à la recherche l’un de l’autre.

Mais ça manque d’ambition, les gags et les dialogues font à peine sourire, les personnages sont de vrais clichés, et le couple vedette peine à nous émouvoir (contrairement à Jab We Met, ils n’ont finalement que peu de scènes ensemble). La musique est à oublier, idem pour les clips.

Quelques seconds rôles notables, Delnaaz Paul qui excelle comme souvent en meilleure copine un peu nunuche, et Kirron Kher, en diseuse de bonne aventure aussi sûre d’elle que votre inspecteur des impôts.

JPEG - 43.5 ko
Remets-toi Shahid, et va ouvrir un compte Facebook !

Au final, un film qui pourra toucher ceux qui ont besoin d’être rassurés en voyant des signes de leur destin dans les panneaux publicitaires. Les inconditionnels de Jab We Met, qui disait au contraire de croquer la vie à pleines dents sans se soucier des conséquences, seront eux bien déçus !

Commentaires
3 commentaires