A Wednesday !

Traduction : C’était un mercredi…

Année2008
LangueHindi
GenreDrame
RéalisateurNeeraj Pandey
Dir. PhotoFuwad Khan
ScénaristeNeeraj Pandey
ActeursAamir Bashir, Naseeruddin Shah, Anupam Kher, Jimmy Shergill, Deepal Shaw
Dir. MusicalSanjay Chowdhury
ParoliersIrshad Kamil, Bulleh Shah
ChanteursJaved Ali, Tochi Raina, Shaan, Mahalakshmi Iyer
ProducteursRonnie Screwvala, Anjun Rizvi, Shital Bhatia
Durée103 mn

Bande originale

Bekali
Bulle Shah
Bulle Shah (Remix)
Jalwa [A Wednesday !]
Koyi Na Roke Yeh Parwaazen
Nazar Lage Na Tumhe Kisiki

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Kendra - le 27 octobre 2008

Note :
(5/10)

Article lu 1617 fois

Galerie

Des critiques dithyrambiques mais surtout unanimes, un succès-surprise au box-office, un sujet choc, un casting de rêve… voilà les premiers échos de A Wednesday ! qui mettent véritablement l’eau à la bouche…

Prakash Rathod, la veille de sa retraite, se remémore un certain mercredi de sa carrière qui a failli faire basculer la vie des habitants de Mumbai, mais qui ne figure dans aucun rapport. A 14h ce jour-là, il reçoit un appel de la part d’un homme mystérieux qui exige la libération de quatre terroristes connus, en échange desquels il ne fera pas exploser les cinq bombes placées dans toute la ville. On suit ainsi la folle course pour retrouver l’origine de la menace, mais aussi pour comprendre les motivations d’un tel acte.

PNG - 259.5 ko
Un homme comme les autres ?

Les critiques, tant professionnelles que celles des spectateurs, mettent en avant l’originalité du sujet, et le scénario. Si je suis entièrement d’accord avec la question du sujet très intéressant, le scénario quant à lui n’est pas aussi abouti que l’on pourrait croire. C’est surtout une suite de moments clichés, mis bout à bout, avec quelques moments de grâce, malheureusement très rares.
On ne nous épargne rien, ni la journaliste sans scrupule aux dents longues, qui ne veut que monter les échelons et arrêter de s’occuper des faits divers inintéressants, ni la critique des médias qui manipulent les images à leur avantage, ni le gentil flic père de famille mais qui fait passer son travail avant, ni le flic rebelle à la morale douteuse qui terrorise le pire des malfrats, ni le grand patron qui prend sa retraite et qui veut décharger sa conscience… Le scénario évoque la corruption, le chantage, la manipulation, le terrorisme, mais tout est mêlé, sans vraiment de profondeur.
A Wednesday ! est un film purement commercial, dans la lignée des thrillers américains à la 58 Minutes Pour Vivre. Très stylé, avec un rythme soutenu qui ne nous laisserait que peu de temps pour voir les défauts, une tripotée de personnages caricaturaux auxquels on ne peut s’attacher, malgré les efforts fournis par les acteurs, mais qui reste agréable à regarder.

PNG - 254.7 ko
Cellule de crise

Comment prendre au sérieux un film qui fait un gros plan sur un homme relâchant littéralement sa vessie à la vue du policier de ses cauchemars ? La subtilité… Neeraj Pandey ne connaît peut-être pas ? Même si le film est court (un peu plus d’une heure et demie), certains passages sont interminables et inutiles… Ainsi la scène de l’acteur victime de chantage : non seulement c’est long, mal joué (insupportable Gaurav Kapoor dans le rôle de l’acteur) mais ça n’apporte rien de plus au déroulement de l’histoire. Pour couronner le tout, le réalisateur s’est senti obligé d’ajouter là un peu d’humour mal écrit et absolument inapproprié dans un tel film.
Certains dialogues sonnent tellement faux qu’on sourit à leur écoute… Ainsi les élans de patriotisme d’Aamir Bashir, provoqué par son chef, mais surtout de Naseeruddin Shah sont parfois risibles, ce qui est fort dommage, puisque cela gâche le message que le film veut véhiculer. Le plus dommage c’est la prévisibilité de ce dernier. Peu de temps avant l’intermission, on comprend tout ce que l’on doit comprendre, et l’effet de surprise recherché donc par le "grand retournement de situation" est totalement raté… sans parler de la fin, qui laisse un goût amer.
Si dans quelques films comme Rang de Basanti, la question de l’auto-défense est amenée intelligemment, ici, le propos tombe vraiment à plat, peut-être parce qu’il touche moins à l’intime.

De fait, A Wednesday ! est de la pure poudre aux yeux et c’est une impression de gâchis qui s’en dégage. Malgré tout, le film propose quelques moments forts, qui donnent à réfléchir au sortir de la séance. Le réalisateur a eu, par exemple, la très bonne idée de ne jamais dévoiler l’appartenance religieuse du terroriste, permettant un message plus universel, et surtout évitant la stigmatisation d’une communauté.
On retiendra essentiellement l’interprétation des acteurs principaux. Très peu de films offrent la chance de voir deux monstres sacrés du cinéma jouer ensemble. Ici Anupam Kher et Naseeruddin Shah apportent de la profondeur à leurs rôles, et font des cinq dernières minutes de ce film, un moment délicieux de tension et retenue. Il est bien loin le Jimmy Shergill mièvre de Mohabbatein, il prend vraiment de plus en plus d’ampleur et d’épaisseur dans des rôles plus matures et adultes comme dans Yahaan ou Yun Hota To Kya Hota. Dommage ici que ce ne soit qu’un énième policier hargneux prêt à toutes les violences.

PNG - 268.9 ko
Faut plus lui parler de Mere Yaar ki Shaadi Hai à Jimmy…

On peut clairement parler de sujet à la mode avec celui du terrorisme, puisque très peu de temps avant la sortie de A Wednesday ! on pouvait déjà voir des films comme Tahaan ou Mumbai Meri Jaan, et quelques mois auparavant était sorti Aamir, qui avait déjà fait sensation. Comme à un moment, une grosse partie de la production tournait autour des films de gangsters ou sur les encounters. Mais comme avec ces derniers, l’overdose guette…

Commentaires
9 commentaires