Bunty Aur Babli

Traduction : Bunty et Babli

Bande originale

B N B
Bunty Aur Babli
Chup Chup Ke [Bunty Aur Babli]
Dhadak Dhadak
Kajra Re
Nach Baliye

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Maya, Laurent - le 6 octobre 2005

Note :
(7/10)

Article lu 10281 fois

Galerie

L’avis de Laurent :

Bunty Aur Babli est à l’heure actuelle le plus gros succès Bollywood de l’année en Inde. On n’est qu’à demi surpris d’apprendre que c’est une production Chopra, une dynastie du cinéma qui nous a habitués à des films de qualité. En effet, la distribution est de choix : Rani Mukherjee et Abhishek Bachchan forment un couple d’escrocs, poursuivis par le super flic Amitabh Bachchan.

Le principal problème vient pourtant du casting, car la mayonnaise ne prend pas vraiment entre les deux protagonistes ; Rani joue un personnage banal et Abhishek est moins à l’aise dans ce rôle léger que dans des œuvres plus graves, comme Yuva ou les derniers Ram Gopal Varma. Cela dit, le film est à marquer d’une pierre blanche puisque c’est la première rencontre à l’écran des Bachchan père et fils, ce dernier s’amusant même dans les scènes comiques à imiter Amitabh dans divers rôles qui ont fait sa gloire, notamment le gangster d’Agneepath, le paysan de Majboor, la musique de Don en fond sonore. Et puis depuis Dhoom il faut bien aussi que le jeune acteur offre à ses fans quelques masalas grand public pour asseoir son statut de star.

Cependant, c’est comme souvent Amitabh dans un second rôle qui vole la vedette à tout le monde, ici en flic teigneux super cool qui nous réserve un clip surprise surprenant au générique de fin ! C’est grâce à lui que le divertissement emporte vraiment l’adhésion.

Du point de vue technique le film est soigné, avec des clips très esthétiques, on sent la patte du producteur. Aishwarya nous gratifie même d’ un item number, une chanson en guest-star. La musique de Shankar Ehsaan Loy est également honnête, ça ne vaut pas du Jatin-Lalit, mais bon… après tout, le film n’est qu’un projet secondaire d’Aditya Chopra, véritable auteur du film, qui a confié la réalisation à un poulain de son écurie ; il préfère investir plus dans les gros projets avec Shahrukh du type Mohabbatein qui sont (encore plus) voués au succès… et qu’il réalise lui-même ! En général, la qualité du réalisateur et des compositeurs choisis est proportionnelle à la célébrité de la star bankable pressentie.

Il est vrai que, malgré une histoire alléchante, cette comédie est moins jubilatoire qu’escomptée parce qu’il manque un réel scénario pour lier les escroqueries isolées de nos deux héros ; le sujet ainsi que le titre rappellent d’ailleurs fâcheusement un film de Govinda, Ek Aur Ek Gyarah, invraisemblable catalogue d’arnaques mises bout à bout.

Bunty Aur Babli est donc un film très calibré qu’on oubliera vite. C’est du cinéma de producteur, bien fait, qui n’use que de recettes éprouvées, mais qui se regarde -une fois suffit- avec plaisir.

La note de Laurent : 6/10

L’avis de Maya :
Rakesh (Abhishek Bachchan) et Vimmi (Rani Mukherjee) ont des rêves plein la tête et aucune envie de suivre le schéma parental, une vie de petit fonctionnaire pour l’un, le mariage pour l’autre. Ils partent à l’aventure, chacun de leur côté, mais se heurtent vite à des vilains qui exploitent leur naïveté. C’est là qu’ils se rencontrent, désemparés, sur un quai de gare. Ils décident de faire front ensemble, en devenant Bunty et Babli. Ils entrent alors dans le jeu des arnaqueurs de tout poil, cette fois du côté des gagnants. Pleins d’imagination, dénués de tout scrupule mais généreux envers les plus pauvres, ils amassent joyeusement des tas de billets en escroquant tour à tour hôteliers, politiciens, commerçants et …policiers, sous le nez de l’inspecteur Dashrath (Amitabh Bachchan) qui s’est juré de les attraper.

Bunty aur Babli dégage une bonne humeur communicative, on suit les aventures de nos deux "Arsène Lupin" avec le sourire, désarmé devant leur totale inconscience, amusé de leurs cavalcades échevelées, diverti par ces divers personnages endossés pour leurs arnaques. Abhishek Bachchan et Rani Mukherjee s’en donnent à cœur joie, oubliant leurs rôles sérieux pour renouer avec la légèreté dans cette comédie sans prétention. Amitabh Bachchan s’amuse autant qu’eux dans son rôle de flic monolithique. Evidemment il serait vain de chercher ici la profondeur de Bonny and Clyde, mais pourquoi bouder son plaisir devant ce film vif, drôle, au rythme enlevé, à la mise en scène impeccable… La musique de Shankar Ehsaan Loy est également très plaisante, oscillant entre tonalités indiennes et occidentales, elle sert très bien le film et ne se prend pas au sérieux. Les chansons sont réellement chorégraphiées : pas de couple dans les tulipes, mais des mises en scènes dynamiques, de la danse, du spectacle. Le clou est bien sûr le numéro d’Aishwarya en special appearance entre Abhishek et Amitabh, Kajra re. Mais Nach Baliye est également un régal, Abhishek a fait des progrès sidérants en danse (est-ce son rôle dans Naach ?), la belle Rani aurait presque du mal à suivre ! Amitabh nous la joue RnB dans BnB, ne ratez pas le générique de fin.

La note de Maya : 8/10

Commentaires
2 commentaires