Kahaani

Traduction : Une Histoire

Année2012
LangueHindi
GenrePolar
RéalisateurSujoy Ghosh
Dir. PhotoSetu
ScénaristesSujoy Ghosh, Suresh Nair, Nikhil Vyas
ActeursVidya Balan, Nawazuddin Siddiqui, Parambrata Chatterjee, Dhritiman Chatterjee, Saswata Chatterjee
Dir. MusicalVishal-Shekar
ParoliersAnvita Dutt Guptan, Vishal Dadlani, Sandeep Srivastava
ChanteursVishal Dadlani, KK, Usha Uthup, Vishwesh Krishnamurthy, Javed Bashir, Amitabh Bachchan
ProducteursSujoy Ghosh, Kushal Kantilal Gada
Durée122 mn

Bande originale

Aami Shotti Bolchi
Piya Tu Kahe Rootha Re
Kahaani (Male)
Tore Bina
Kahaani (Female)
Ekla Cholo Re (Rabindra Sangeet)

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Laurent - le 1er mai 2012

Note :
(7/10)

Article lu 2065 fois

Galerie

Vidya Bagchi (Vidya Balan), professionnelle de l’informatique vivant à Londres, se rend à Calcutta. La raison : elle est à la recherche de son mari, Arnab Bagchi, mystérieusement disparu. Aidée dans son enquête par un jeune policier du coin, la jeune femme, enceinte jusqu’aux yeux, va bientôt découvrir que son mari, qui avait obtenu un contrat auprès du National Data Center, n’y a en fait jamais travaillé… Mais est-ce bien la vérité ? Tout ceci est d’autant moins rassurant que les recherches de notre héroïne vont aboutir à des découvertes concernant un attentat au gaz mortel, survenu dans un compartiment du métro de Calcutta deux ans auparavant…

Avec ce portrait crédible d’une femme forte, le réalisateur Sujoy Ghosh (Jhankaar Beats) rachète le ratage de son Aladin, sorti en 2009. Contrairement à ce dernier film, en effet, Kahaani ("histoire" en hindi) a connu un grand succès en Inde début 2012, cette petite production étant classée superhit au box-office.

La cause essentielle de cet engouement du public est bien évidemment le charisme et le naturel de l’actrice principale, dont la conviction ne faiblit pas durant toute la durée du long-métrage. Car, bien qu’elle soit soutenue par de bons seconds rôles bengalis, le film nous propose un rythme assez lent, ce qui est certainement volontaire vu la maîtrise de la narration et de la direction d’acteurs ; cependant, cela n’apporte pas grand-chose à ce beau petit polar urbain, proche du film noir, dont les scènes d’action se limitent à quelques courses-poursuites pédestres modérées. Le scénario présente, certes, plusieurs révélations et rebondissements efficaces, mais ce film de genre sans chansons (il n’y a pas grand-chose à dire sur la musique extradiégétique de Vishal-Shekhar) aurait gagné en force s’il avait été resserré.

Une grande part de l’intérêt du film réside heureusement ailleurs, comme dans certains éléments apparemment typiques du nord-est de l’Inde : l’utilisation du pousse-pousse, d’un foulard traditionnel rouge et blanc symbole de bon augure, et surtout la grande fête de Durga puja de Calcutta, filmée pendant les festivités (et qui donne lieu, à la fin du film, à une participation d’Amitabh Bachchan, nous expliquant en voix off la symbolique "maternelle" de la déesse Durga)… Tout ceci contribue au réalisme général du film, tout comme les personnages secondaires (les policiers du commissariat de quartier qui bataillent avec un ordinateur récalcitrant, le tueur à gages atypique qui engendre, à la rigueur, plus de perplexité que de suspense).

Si l’on ne s’attend pas à un pur thriller au rythme trépidant, ce beau film sobre qui prend son temps est ainsi tout à fait appréciable grâce aux charmes mêlés de Vidya Balan, qui y confirme son succès après The Dirty Picture, et de la capitale bengalie.



Bande-annonce

Commentaires
9 commentaires