Main Hoon Na

Traduction : Je suis là

Bande originale

Main Hoon Na
Tumse Milke
Tumhe Jo Maine Dekha
Gori Gori
Chale Jaise Hawayein
Main Hoon Na (Sad Version)
Yeh Fizayein
Main Hoon Na (Remix)

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Maya - le 29 juillet 2004

Note :
(6/10)

Article lu 4549 fois

Galerie

Le réchauffement des relations indo-pakistanaises est en jeu : alors que l’Inde souhaite libérer des prisonniers civils pakistanais, un terroriste indien, Raghavan (Sunil Shetty), décide d’anéantir ce projet en s’en prenant au Général qui en est l’initiateur et à sa fille lycéenne. Le Général demande alors au Major Ram (Shahrukh Khan) de se faire passer pour un étudiant dans ce "College" afin de protéger sa fille Sanju (Amrita Rao). Le Major Ram va également y poursuivre un but plus personnel : retrouver son jeune demi-frère Lakshman (Zayed Khan). Il lui faut le convaincre, alors que la famille est séparée depuis vingt ans, de se joindre à lui pour réaliser la dernière volonté de leur père.

Nous sommes en pleine action militaro-patriotique, doublée d’un drame familial comme les aime Bollywood. Sauf lorsque les scènes se déroulent au "College", où nous sommes alors en pleine comédie teen-ager, avec des personnages bien connus tels que le jeune rebelle, le binoclard empoté, la jeune fille dont la féminité est enfin révélée, le proviseur distrait, …

…et la belle professeur (Sushmita Sen), dont notre héros tombe bien sûr amoureux. Et là, nouveau changement de registre : la comédie devient parodie avec des scènes assez amusantes où Farah Khan, la réalisatrice, se moque gentiment des clichés romantiques bollywoodiens. Tout en nous proposant des scénographies très classiques pour les chansons du même type.

On trouve donc dans Main Hoon Na de vraies scènes de poursuite et de bagarre à la Matrix (spécialité de vols planés), des scènes drôles, des scènes dramatiques et des scènes romantiques, un univers ado et un univers adulte… Tout y est ! sauf l’émotion. A trop vouloir empiler et alterner les genres, l’ensemble forme un patchwork sympathique, bien rythmé, mais qui ne parvient pas à convaincre.

Les personnages sont très stéréotypés. Shahrukh Khan déploie ses qualités d’acteur dans les différences de jeu entre le Major Ram, sûr de lui, et le faux étudiant affublé de sous-pulls étriqués, mal à l’aise dans cet environnement qu’il n’a jamais connu. Il s’en donne à cœur joie dans les bagarres, les saltos et les glissades, prouvant qu’il est revenu au mieux de sa forme. Mais on cherche en vain l’émotion derrière des expressions trop calculées. La direction d’acteurs ne semble pas être le fort de Farah Khan. Sushmita Sen est splendide mais on ne lui donne guère la parole. Amrita Rao et Zayed Khan (petit frère de Farah) sont plus naturels et parviennent à nous faire parfois partager leurs émois.

Les scènes de danse laissent un sentiment de déjà vu, mais elles sont plaisantes et agréablement intégrées au film. La musique d’Anu Malik, si elle n’accroche pas spécialement avant d’avoir vu le film, sert bien celui-ci. Elle y insuffle une véritable dynamique, notamment avec les mélodies très rythmées de Gori Gori, Tumhe Jo Maine Dekha, Tumse Milke Dilka Jo Haal. On peut noter une jolie reprise de Jaane Jaan (du film Jawani Diwani).

Main Hoon Na est le premier film de Farah Khan, chorégraphe depuis plus de dix ans. On ne peut pas s’empêcher de penser qu’au fil des films et des tournages, elle a glané des scènes qui lui plaisaient pour les mettre dans son film. Toutes. C’est sans doute trop ! Mais c’est aussi un premier film d’une qualité indéniable, on l’espère mieux inspirée la prochaine fois.

Commentaires
5 commentaires