Mehbooba

Traduction : La bien-aimée

Année2008
LangueHindi
GenreMélodrame / Romance
RéalisateurAfzal Khan
Dir. PhotoAshok Mehta
ScénaristesAfzal Khan, Robin Bhatt
ActeursSanjay Dutt, Ajay Devgan, Manisha Koirala, Bindu, Kader Khan
Dir. MusicalIsmail Darbar
ParolierAnand Bakshi
ChanteursUdit Narayan, Alka Yagnik, Sukhwinder Singh, Sonu Nigam, Shankar Mahadevan, Kavita Krishnamurthy, Mahalakshmi Iyer
ChorégraphesSaroj Khan, Raju Khan, Ganesh Acharya, Baba Yadav
ProducteurShabina Afzal Khan
Durée164 mn

Bande originale

Tu Meri Mehbooba
Khwabon Ki Rani Hai
Dilruba [Mehbooba]
Yaar Tera Shukriya
Deewana [Mehbooba]
Babuji Bahut Dukhta Hai
Kuch Kar Lo
Kuch Kar Lo II
Kuch Kar Lo Kuch
Achcha To Ab Main Chalta Hoon

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Laurent - le 17 décembre 2008

Note :
(5.5/10)

Article lu 2105 fois

Galerie

Shravan (Sanjay Dutt), un riche play-boy, apprécie la compagnie de belles femmes, qu’il se procure sans peine grâce à son charme et son argent… jusqu’au jour où il fait la connaissance de Varsha (Manisha Koirala). Cette dernière est la première à refuser ses avances. Pour se faire pardonner son manque de tact, Shravan, obsédé par la jeune femme, la demande en mariage. Finalement convaincue qu’il l’aime réellement, Varsha accepte des fiançailles. Mais après leur première nuit ensemble, Shravan lui révèle ses véritables intentions : il n’a cherché à amadouer la jeune femme que pour coucher avec elle. Varsha est anéantie par cette nouvelle, son père en meurt d’un arrêt du cœur, et elle décide de quitter New York et de partir s’installer à Budapest…
Beaucoup plus tard, Karan (Ajay Devgan), un jeune peintre qui rêve d’une mystérieuse jeune femme depuis des années, reconnaît celle-ci en la personne de Payal, qui n’est autre que Varsha. Ils finissent par tomber amoureux et décident de se marier. Mais ce qu’elle ne sait pas, c’est que Karan n’est autre que le frère cadet de Shravan…

Il semblerait que Mehbooba soit un projet assez ancien, dont le tournage aurait démarré au début des années 2000. Ce type de films qui sortent en salles très tard n’est pas exceptionnel à Bollywood, et cela expliquerait la présence dans cette romance traditionnelle de deux acteurs quadragénaires, qui sont avant tout connus de nos jours pour leurs rôles musclés. L’avantage principal de ce long-métrage tourné il y a plusieurs années, c’est son classicisme, à mille lieues de la réalisation clippée de bon nombre de films bollywoodiens actuels : avec une mise en scène généreuse, des paysages et des décors superbes, le film a le charme des grosses productions romantiques des années 1990, avec une esthétique qui lorgne, toutes proportions gardées, du côté du classique Hum Dil De Chuke Sanam, déjà avec Ajay Devgan.

L’un des points faibles de Mehbooba est bien entendu son scénario, ce triangle amoureux archi-convenu limitant l’impact émotionnel du film. C’est bien dommage, car ce trio de bons acteurs contribue à rendre cette histoire très légère raisonnablement crédible. Sanjay Dutt, plus connu pour ses rôles de gangsters sarcastiques, et que l’on n’avait pas vu en personnage romantique depuis le sympathique Shabd en 2005 avec Aishwarya Rai, est impeccable dans un rôle délicat, et a comme d’habitude le talent de nous faire apprécier un personnage lunatique, qui peut parfois se montrer odieux. Ajay Devgan, un autre acteur de films d’action, se montre aussi parfaitement sobre, et ses classiques scènes de beuveries nocturnes avec Sanjay, dans lesquelles chacun décrit à l’autre sa bien-aimée absente sans réaliser que tous deux parlent de la même femme, sont ainsi très attachantes. Manisha Koirala, dans son rôle de femme blessée, est également sobre dans des scènes qui auraient pu, avec une comédienne moins talentueuse, sombrer dans la grandiloquence.

Cependant, l’intérêt principal du film réside dans ses chansons, nombreuses et très soignées, composées par Ismail Darbar. La musique n’est pas comparable à la bande originale de Devdas, du même compositeur, qui était un véritable chef-d’œuvre de musique traditionnelle, mais elle reste très classique et excellente.

Avec un thème aussi rebattu que ce triangle amoureux, le film ne gagne une réelle intensité que dans sa dernière demi-heure, mais la très belle fin laisse le spectateur sur une bonne impression malgré tout. Dans l’ensemble, le réalisateur réussit une agréable histoire d’amour à l’ancienne, d’une certaine maturité, qui nous épargne les habituels passages de drague surjoués du genre, et dont les franches longueurs, défaut principal du film, sont entrecoupées de scènes de romance sobres avec un efficace trio de stars, ainsi que de magnifiques séquences musicales. En bref : un drame romantique très conventionnel, mais sincère.

Commentaires
8 commentaires