Phir Milenge (review)

Traduction : Nous nous reverrons

Bande originale

Jeene Ke Ishaare
Betab Dil Hai
Yaad Hai Woh Pehli Mulaqat
Khul Ke Muskurale
Betab Dil Hai (sad)
Khushiyon Ki Koshish
Kuchh Pal
Phir Milenge

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Laurent - le 13 octobre 2005

Note :
(7/10)

Article lu 2287 fois

Avec dix ans de retard, Bollywood nous livre enfin sa version de Philadelphia. Première réalisation de la superbe actrice Revathy (Ab Tak Chhappan), Phir Milenge n’est cependant pas le copié-collé scène par scène qu’on aurait pu craindre, même si l’intrigue est sensiblement la même : Shilpa Shetty y incarne une jeune cadre qui se fait virer sans raison valable lorsque son patron apprend qu’elle est séropositive, et qui décide donc d’attaquer ce dernier en justice pour discrimination.

Outre l’intéressante transposition au féminin (qui fait penser à Samay, petit remake de Seven avec Sushmita Sen), le principal ajout à l’original est le personnage inutile de Salman Khan, un guitariste séropositif qui couche avec l’héroïne au début de l’histoire. Inexpressif et visiblement mal réveillé, l’acteur plombe complètement ses scènes, véritables intermèdes au ridicule involontaire.

Et pourtant, en dépit de l’exploitation commerciale d’un sujet aussi grave, le film est sauvé par la prestation bouleversante de Shilpa Shetty. Abhishek Bachchan est également crédible dans le rôle de l’avocat débutant et fait preuve d’une certaine éloquence dans ses plaidoiries, même s’il n’a pas le charisme de Denzel Washington.

Malgré une guest-star somnambule, Phir Milenge est au final un bon mélodrame, dominé par la trop rare Shilpa Shetty qui réussit par intermittence à faire oublier un scénario moralisateur. Espérons donc qu’Urmila (l’une des spécialistes des rôles de femmes fortes) lui laisse quelques bons rôles à l’avenir !

Commentaires
1 commentaire