Raincoat

Traduction : Imperméable

Année2004
LangueHindi
GenresDrame, Films semi-commerciaux, Films sociaux
RéalisateurRituparno Ghosh
Dir. PhotoAbhik Mukhopadhyay
ScénaristeRituparno Ghosh
ActeursAnnu Kapoor, Sameer Dharmadhikari, Surekha Sikri, Aishwarya Rai Bachchan, Ajay Devgan, Mauli Ganguly
Dir. MusicalDebajyoti Mishra
ParolierRituparno Ghosh
ChanteursShubha Mugdal, Hariharan, Raghav Chattopadhya
ProducteurKailash Koppikar
Durée117 mn

Bande originale

Mathura Nagar Pati, kahen tum gokul jaao
Piya tora kaisa abhimaan ?
Piya tora kaisa abhimaan ? (reprise)

En savoir plus

Fiche IMDB
Page Wikipedia
La critique de Fantastikindia

Par Maya - le 5 mars 2007

Note :
(7/10)

Article lu 2387 fois

Galerie

Le célèbre cinéaste bengali Rituparno Ghosh nous emmène dans un huis clos intimiste où Aishwarya Rai et Ajay Devgan mettent tout leur talent dans un jeu de miroirs où apparences et réalité s’entrecroisent dans l’atmosphère moite de la mousson à Calcutta.

Un homme arrive dans la grande ville. Un peu perdu, on le sent surtout désespéré, très seul. Il est venu retrouver d’anciens amis d’université car il a besoin d’argent. Il se sent mendiant et le vit mal. Il retrouve son premier amour, qui l’a quitté pour un homme plus riche, éblouie parce qu’il avait une voiture (!) et qu’il l’emmènerait mener la grande vie à Calcutta.

La grande vie ? Son appartement est plein de meubles mais n’en semble que plus étriqué, elle vit dans l’obscurité, son mari est absent… Tous les deux essaient de faire croire à l’autre que tout va bien, mais peu à peu le mur des apparences se craquèle et leur amour, toujours vivace, va les pousser à essayer de colmater les plaies de l’autre, sans le blesser avec la révélation d’une vérité trop crûe qu’ils ont pourtant décelée.

Amateurs de films d’action, s’abstenir ! Raincoat est un film en clair-obscur où le metteur en scène travaille comme un tableau vivant ses couleurs, ses ambiances, cette humidité qui suinte et qui colle à la peau, cette pluie qui isole les personnages du reste du monde, cet appartement étouffant, ce malaise qui émane des protagonistes et qui nous fait soupirer de soulagement quand une tierce personne fait irruption dans le film, comme les appels téléphoniques de la charmante Sheela (Mooli Ganguli), l’hôtesse de Manoj, le personnage sans doute le plus attachant du film. Ses interventions sont courtes mais il faut prêter l’oreille, derrière les phrases anodines se blottit une histoire qui la rend proche de Manoj et qui nous fait mesurer à quel point lui est englué dans la sienne…

Le point fort du film reste la performance des deux acteurs Aishwarya Rai et Ajay Devgan, qui donnent une réelle épaisseur à leurs personnages et s’effacent derrière eux, nous faisant découvrir de nouvelles palettes, presque de nouveaux visages.
Aishwarya Rai nous a déjà montré toute la subtilité de son jeu dans Chokher Bali du même réalisateur, là elle va encore plus loin, elle arrive à nous effrayer avec ses yeux cernés et son regard égaré, elle nous bluffe aussi avec sa diction parfois traînante et parfois rapide, selon ce que Neerja veut faire croire. Ajay Devgan a enfin un rôle à sa mesure et nous montre qu’il est capable de jouer autre chose que le caïd / flic / terroriste implacable.

La musique de Debojyoti Mishra et la voix grave de Meena Mishra sont aussi envoûtantes l’une que l’autre, la chanson du générique qu’on retrouve au fil du film, Mathura Nagarpati (Subha subha), fait partie de ces mélodies capables de vous plonger dans une profonde mélancolie, mais qu’on a envie de repasser en boucle… On l’aura compris, Raincoat n’est pas d’une grande gaieté et il vaut mieux éviter de le regarder un soir de spleen. Mais il mérite cependant le détour, pour le jeu des acteurs et l’ambiance particulière conçue comme un poème.

Raincoat est inspiré de la nouvelle de O. Henry "Le cadeau des rois mages".
Le film est distribué en France en DVD par Bodega, avec des sous-titres français, dans le coffret Aishwarya Rai qui comprend aussi Chokher Bali.

Commentaires
2 commentaires